le bilan-1

 

 

compta 3.jpg

Ce qui suit est une initiation au bilan. Comme vous allez vous en rendre compte, comprendre la construction d'un bilan  est possible sans connaissances préalables. C'est possible et surtout nécessaire: avoir en tête les grandes masses du BILAN permet de visualiser les problèmes de gestion des entreprises et des banques, l'activité et la structure des hedge funds, les enjeux de la réglementation bancaire ou l'impact des décisions de la BCE. C'est beaucoup, et l'effort à faire (moyen) est donc extrêmement rentable! 

La comptabilité est un outil formidable et un langage universel. Hommage à ses inventeurs, et notamment aux banquiers italiens du XVème siècle à qui l'on doit (presque) tout!                                                                                   

 

Lisez attentivement ce qui suit, dans dix minutes vous aurez franchi un grand pas: la notion de bilan aura perdu de son mystère et de son opacité! Vous serez capable de "voir" la différence entre une entreprise bien gérée et une qui ne l'est pas. Si vous avez déjà des connaissances en la matière, rendez-vous directement à l'exercice pratique.

dernière maj: juillet 2015

 

 

 

le bilan vu d'en haut  huit images pour comprendre
exercice pratique deviner qui fait quoi 
un banquier s'inquiète  dialogue  
pour aller plus loin

 

 

 

 

Le bilan  huit images pour comprendre

 

NOUS ALLONS APPROCHER CETTE NOTION DE BILAN

PAR  LE SURVOL  D'UNE ENTREPRISE 

 

SLIDE 1 

 

p01.jpg

 

QUE  VOYONS-NOUS ?....

 

SLIDE 2

 

000 usine (12).jpg

 

DES MACHINES DE PRODUCTION, DES STOCKS DE MATÉRIELS. 

DANS LES TIROIRS, LES VIEILLES FACTURES D'ACHAT DES MACHINES ET DES DOCUMENTS DE CALCUL DE LA VALEUR DES STOCKS.

Il Y A  AUSSI DANS LES ARMOIRES DES DOSSIERS DE CRÉDITS BANCAIRES....  visiblement  les crédits qui ont permis d'acheter les machines. Nous pouvons ainsi connaitre la valeur de ce que nous voyons.

 

POURSUIVONS ...

 

 

SLIDE 3

 

000 usine (13).jpg

 

DANS D'AUTRES TIROIRS, IL Y A DES FACTURES, BEAUCOUP DE FACTURES: D'UNE PART LES COPIES DES FACTURES ADRESSÉES AUX CLIENTS, ...   ET D'AUTRE PART LES FACTURES ORIGINALES DES  FOURNISSEURS. 

Ce point est important: toutes ces factures sont en attente de paiementLes entreprises  s'accordent entre elles des facilités de paiement. C'est un usage universel. Seuls les achats des particuliers sont payés comptant. 

Toutes nos trouvailles sont identifiées par des rectangles de couleur, dont la taille est proportionnelle aux valeurs en €

 

 

QUE VOYONS-NOUS ENCORE ?

 

SLIDE 4

 

000 usine (2).jpg

   

NOUS POUVONS REGROUPER  CES ÉLÉMENTS PAR  CATÉGORIES

Ainsi les machines, les stocks et les factures de clients en attente de paiement représentent ce que POSSÈDE  l'Entreprise.  

Comprenons que les factures en attente de règlement des Clients font partie de la richesse de l'Entreprise: en effet, tôt ou tard ces factures se transformeront en avoir, cash ou plus probablement bancaire.

Nous pouvons même quantifier ces avoirs, et calculer leur valeur totale XXXX.

  

 ET DE MÊME

 

SLIDE 5

 

000 usine (3).jpg

 

Les crédits bancaires et des factures qu'il va falloir payer aux fournisseurs représentent les DETTES de l'entreprise. Le total de ces dettes est YYYY.

 

ON VOIT QU'IL MANQUE QUELQUE CHOSE POUR ÉQUILIBRER LES AVOIRS

ET LES DETTES.

 

 

SLIDE 6

 

000 usine (4).jpg

 

 

CE QUELQUE CHOSE, NOUS LE TROUVONS DANS UN VIEUX DOSSIER, C'EST LA COPIE DES CHÈQUES DES ACTIONNAIRES AU MOMENT DE LA CRÉATION DE L'ENTREPRISE. 

CE VERSEMENT INITIAL DES ACTIONNAIRES, C'EST LE CAPITAL.

Voyons au passage le miracle de la comptabilité: le total des deux colonnes est le même. Ce que possède l'entreprise a été acquis grâce à l'argent des actionnaires et grâce au crédit des tiers: banques et fournisseurs. Cette égalité est réalisée en permanence.  

 

VOYONS  CELA DE PLUS PRÈS ENCORE

 

SLIDE 7

 

000 usine (5).jpg

 

NOS DÉCOUVERTES SUCCESSIVES NOUS ONT PERMIS DE CONSTRUIRE LE BILAN. NOUS SOMMES TRÈS PROCHES DU FORMAT DÉFINITIF D'UN "VRAI" BILAN.

 

 

SLIDE 8

 

000 usine (6).jpg

 

A DROITE FIGURE LE "VRAI" BILAN. PAR CONVENTION, LA TERMINOLOGIE CHANGE UN PEU:

- les machines et (les immeubles) s'appellent des IMMOBILISATIONS 

- les factures aux clients s'appellent CLIENTS

- les factures des fournisseurs s'appellent FOURNISSEURS

- les crédits sont dissociés entre les EMPRUNTS, dont le montant varie peu dans l'année et le DÉCOUVERT BANCAIRE qui lui varie chaque jour ou presque. 

 

ET MAINTENANT  UN PETIT EXERCICE ...

 

 

 

 

 

 
deviner qui fait quoi 

Cet exercice montre ce qu'on peut "voir" dans un bilan, plus exactement dans la partie gauche du bilan.

 

 

000 usine (7).jpg

 

BILAN 1- A GAUCHE, UNE ENTREPRISE "CLASSIQUE" QUI FABRIQUE ET VEND DES PRODUITS. ON NE VOIT QUE CE QU'ELLE POSSEDE, SON ACTIF DONC, EN LANGAGE COMPTABLE. 

 

ON PEUT DÉJA DIRE QUE CETTE ENTREPRISE VEND DES BIENS A D'AUTRES ENTREPRISES, DES BIENS INDUSTRIELS DONC. POURQUOI ? PARCEQUE LE POSTE CLIENTS EST RELATIVEMENT IMPORTANT. ET SES STOCKS AUSSI. A noter un élément nouveau: le petit rectangle jaune représente le cash de l'entreprise, en fait son avoir liquide ou en compte courant.

 

 

BILAN 2- A DROITE UNE AUTRE ENTREPRISE, DONT LA STRUCTURE D'ACTIF EST DIFFÉRENTE, TRES DIFFÉRENTE MEME .... 

QUELLE EST SON ACTIVITÉ ? 

VOYONS ....

- PEU D'IMMOBILISATIONS, des locaux qui lui appartiennent sans doute

- PAS DE STOCKS, donc elle ne produit pas de biens physiques; c'est une société de services.

- UN ÉNORME POSTE "CLIENTS" 

Cette entreprise de services qui détient un gros volume de crédits CLIENTS, c'est  ............. mais oui .... 

 

  ***RÉPONSE***           

 

 

 

PLUS DIFFICILE: 

 

000 usine (8).jpg 

 

QUEL TYPE D'ENTREPRISE PRÉSENTE LE BILAN 3 ?

La question est plus difficile car il y a plusieurs solutions possibles. 

VOYONS:

- cette entreprise a des STOCKS, donc elle vend des produits.

- il est peu probable qu'elle les produise car elle a peu d'IMMOBILISATIONS, donc à priori peu ou pas de machines.

- le plus étrange: un CASH énorme, et peu de crédit CLIENTS. On pourrait penser qu'elle vend principalement à des clients qui paient comptant. Donc à des particuliers. 

C'est l'hypothèse la plus plausible.

 

Donc cette entreprise est vraisemblablement ..... 

 

 ***RÉPONSE***           

 

 

  

 

 
un banquier s'inquiète (du bilan de son client) dialogue

Bas de bilan: on désigne par cette expression imagée l'ensemble des positions financières de court terme. C'est-à-dire les positions du bilan qui "bougent" tous les jours ou presque. C'est important à observer, car c'est à ce niveau que le risque de faillite est détecté. On comprend le souci du banquier!

 

Quelles sont ces positions financières de court terme? 

- STOCKS : diminue à chaque vente, augmente dès qu'un nouveau produit est fabriqué ou que des pièces sont achetées par l'entreprise.

- CLIENT : augmente à chaque vente, diminue lorsque le client paie 

- FOURNISSEURaugmente à chaque achat, diminue lorsque l'entreprise paie

- DÉCOUVERT : fluctue en fonction des mouvements précédents

 

Remarque: CLIENT augmente aussi très vite et de manière durable si l'entreprise allonge les délais de paiement. Le volant de factures en attente de paiement doublera si par exemple les conditions de paiement passent de 30 à 60 jours. De même, FOURNISSEUR diminue de manière durable si le fournisseur réduit ses conditions de paiement. Dans les deux cas le découvert va augmenter.

Pour bien comprendre ce mécanisme, prenons le cas extrême où tous les fournisseurs  exigent du jour au lendemain un paiement cash. Dans ce cas limite, l'entreprise paie cash ses fournisseurs et continue de faire crédit à ses clients. Il y a alors un manque de trésorerie, compensé par une augmentation du découvert. Le crédit client n'est plus compensé par le crédit fournisseur.

 

Le banquier qui appelle son client est précisément celui qui accorde le découvert. En pratique, l'entreprise négocie avec son banquier un "plafond" de découvert. Le banquier, prudent, vérifie que ce plafond n'est pas dépassé. Et s'il l'est il faut que son client lui explique pourquoi.

 

000 bbb3.jpg

 

 

 

Quelques semaines plus tard:

 

 

 

000 bbb4.jpg

Voilà qui montre l'importance de ce "bas de bilan". Le banquier ne peut pas laisser monter le découvert au delà du plafond fixé en fonction des garanties que lui a donné l'entreprise. Mais surtout il a aidé son client à franchir le cap de la croissance avec un meilleur équilibre de sa gestion. Ce problème, classique dans les entreprises à forte croissance, touche aussi bien les PME que les très grandes entreprises.  

 

 

 

 

A l'aise avec ce chapitre ? Vous pouvez enchainer avec la PRATIQUE  du bilan.

  

 

 

INFOFI2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAJ 



09/10/2015